Accueil > INFORMATIQUE > Linux/Ubuntu > Linux : Changer radicalement d’environnement de bureau

Linux : Changer radicalement d’environnement de bureau

mercredi 25 octobre 2017, par thierrybo

Après plus de 10 ans avec l’ environnements de bureau par défaut d’Ubuntu, j’ai eu envie d’un peu de changement ....

En effet, comme vous pouvez le voir sur ce site, je suis un "vieux geek" dans l’âme. J’ai suivi avec attention le développement de la nouvelle version Artful d’Ubuntu sur ce fil ? Car cette Distribution_Linux qui peu à peu avait cessé de m’enflammer, oh pas parce qu’elle n’était pas intéressante, mais au contraire parce que tout marchait bien, a à nouveau aiguillé mon attention suite l’annonce du passage (retour aux sources diront certains) de Unity à Gnome 3. Comment cela allait-il se passer ? Du coup dès l’annonce du passage à Gnome, j’ai décider d’ajouter le bureau Gnome 3 à mon Ubuntu 17.04 pour "l’étudier" et ne pas être pris au dépourvu.

Étant très enclin à la sérendipité, ce qui d’ailleurs me faire perdre un temps fou, mes réflexions sur le passage à Gnome 3 m’ont fait reprendre des recherches sur les Environnement_de_bureau, qui m’ont amenées à une conclusion que j’aurais rejetée automatiquement il y a plus de 5 ans : changer pour un Gestionnaire_de_fenêtres différent et non « mainstream ».

A l’heure ou j’écris, mes choix se sont réduits à :

- Openbox
- Enlightenment

soit dans des distributions spécifiques, respectivement :

- Bunsenlabs
- Bodhi Linux qui utilise un fork maison d’ Enlightenment 17 appelé Moshka desktop. On en est aujourd’hui à la version 21 d’Enlightenment. [1]

soit directement en installant le gestionnaire de fenêtre à partir d’une installation nue de sa distribution (sans environnement graphique d’installé), ce qui permet de rester familier avec son système précédent et de conserver l’avantage principal que je trouve à Ubuntu : être un mix utilisable entre une Debian stable mais avec de vieux paquets et une Debian Testing ou Unstable “casse-geule” ! Et avoir des paquets relativement récents sans être une Rolling_release.

Mais pourquoi s’emm... ? Parce que c’est possible ! Pour la pureté du concept ! Et parce qu’aujourd’hui je sais que j’en suis capable. Cela fait maintenant 4 ans que j’ai transféré ce site d’un hébergement mutualisé à un serveur Debian que j’administre moi même, disons que la ligne de commande ne me fais plus peur !

La pureté du concept, c’est l’idée de faire la même chose avec un système qui occupe 200Mo au démarrage contre 1 giga pour l’autre. Même si mon PC a 12giga de mémoire depuis 5 ans et qu’il peut parfaitement faire fonctionner la dernière version d’Ubuntu. C’est l’idée de maîtriser exactement ce qu’on installe, sans Bloatware inutile.

Alors pourquoi s’emm... comme je le disais ? Parce que cela relève du choix individuel. Au même titre que j’ai décidé de ne pas/plus utiliser les services de Facebook, Google et de privilégier autant qu’il se peut les logiciel libres.

Pour l’instant je n’ai pas encore fais mon choix, je teste les différences entre le fonctionnement d’Enlightenment "vanilla" dernière version et le fork d’E17 proposé par BodhiLinux.

Notes

[1Pour les raisons de ce fork en français, voir l’article de Frédéric Bezies

Répondre à cet article | RétroLiens :0


Répondre à cet article