Accueil du site > INFORMATIQUE > PHP > Installation minimale d’Eclipse pour PHP

Installation minimale d’Eclipse pour PHP

samedi 27 janvier 2007, par Thierry Bothorel

Quand on a été habitué aux Environnements de développement intégrés spécialisés pour PHP, les premiers contacts avec Eclipse peuvent être déroutants.

En effet on a l’impression de tomber sur une usine à gaz. Voici quelques pistes pour de nouveaux venus comme moi pour une installation minimale permettant de programmer en PHP :

- Eclipse est un cadre permettant de créer un environnement de développement pour n’importe quel langage grâce à des plugins.

- Avec une installation de base, les fichiers html, slq, css ou javascript ne sont pas reconnus

- L’installation minimale que je vais décrire ci-dessous permet d’éditer la plupart des fichiers utilisés dans une application web avec reconnaissance des balises et coloration syntaxique (html, css, javascript etc…). En effet on peut aller encore plus loin dans le minimalisme en ne reconnaissant que les fichiers PHP, mais çà ne me semble pas très sérieux.

- Il existe deux plugins PHP pour Eclipse. Le plus utilisé car le plus ancien :

  • PHPEclipse. La dernière version stable 1.1.8 est pour la branche 3.1 d’Eclipse mais il existe une version non encore déclarée stable (mais qui marche très bien) pour la branche 3.2. C’est l’installation de ce plugin que je vais décrire ici.
  • Eclipse PHP IDE. Ce plugin plus récent est développé par la société Zend. Il est le plugin "officiel" d’Eclipse pour PHP mais cela ne veut pas dire qu’il est meilleur que PHPEclipse.

- On peut installer Eclipse et ses plugins de cinq manières sous Ubuntu et Linux en général :

  1. Utilisation du gestionnaire de paquets. Cette solution correspond à une installation minimale et est équivalente à l’installation à partir du SDK Eclipse ci-dessous, à la différence près qu’elle se fait pour tous les utilisateurs.
  2. Téléchargement du SDK [1] Eclipse. Lien Download now : Eclipse SDK pour la ligne 3.2 ou Archives downloads pour la ligne 3.1. C’est l’installation minimale d’Eclipse. Il suffit d’extraire l’archive dans son répertoire personnel et de lancer l’exécutable “eclipse”. Cette installation est pour l’utilisateur seulement.
  3. Téléchargement de “bundles”. Il s’agit de versions d’Eclipse incluant des plugins pré-installés et notamment tous ceux pré-requis. La page de téléchargement d’“Eclipse PHP IDE” propose ce type d’installation en plus du plugin autonome. En cliquant sur le 1er lien sous “/Stable Builds / Build names/”, le paragraphe “PDT All-in-One” permet de télécharger le plugin et tout ses pré-requis incluant “Eclipse SDK” lui même. Ce type de téléchargement est très pratique si vous n’avez pas Eclipse déjà installé.
  4. A partir d’une version minimale d’Eclipse (cas 1 et 2) on peut installer les plugins manquants par l’intermédiaire du menu "Software Updates".
  5. Toujours à partir d’une version minimale d’Eclipse, on peut extraire manuellement les plugins dans les répertoires appropriés. Bien que cette solution soit possible, je la déconseille car elle ne permet pas de bénéficier des contrôles automatiques de dépendances.

 Notes diverses

Je vais décrire une installation possible, ce n’est pas la seule. De plus, les numéros de version des plugins peuvent changer si vous avez simplement Eclipse 3.1.2 au lieu de 3.1.1. Ici il s’agit d’installer PHPEclipse 1.1.8 avec Eclipse SDK 3.1.1 disponible dans les paquets inclus avec Ubuntu Breezy.

Pour informations, voici les pré-requis pour utiliser PHPEclipse (sans debuggeur) :

- Eclipse 3.1.x
- J2SE 5.0
- Eclipse Web Tools Platform Project (WTP) 1.0.x

Toutefois le projet WTP n’est pas nécessaire dans son intégralité. Il est constitué de plusieurs sous projets dont les deux principaux sont les projets Web Standard Tools (WST) et J2EE Standard Tools (JST). Seul WST est vraiment requis, car JST ne concerne en fait que les applications utilisant un server J2EE (java). WST apporte à Eclipse le support des langages et spécifications des organismes travaillant sur les standards (W3C, OASIS, ANSI etc…) qui sont souvent utilisés dans les applications web (HTML, CSS, JavaScript, XML, XSD, XSLT, SVG, SOAP, WSDL, UDDI, SQL).

Note sur les dépendances et l’“Update Manager”

L’Update Manager d’Eclipse est censé résoudre tout les problèmes de dépendances en empêchant d’installer des plugins sans leur dépendances. Après l’avoir testé, il fonctionne de manière imparfaite. Vous verrez lors de l’installation plus bas qu’il y a un bouton “Select Required” qui en théorie permet de sélectionner automatiquement les paquets manquants. Toutefois une fois sur deux il ne les trouve pas alors qu’ils sont bien présents.

Pour que cela fonctionne, il faut penser à sélectionner tous ses dépots au début de la procédure, car une dépendance peut se trouver n’importe où et il faut dans ce cas tout recommencer si une seule est manquante.

De nombreuses dépendances ne sont pas reconnues alors qu’elle sont disponibles. C’est souvent le cas pour celles qui ne sont pas dans le dépôt principal Eclipse.org où parce qu’elles ne portent plus exactement le nom attendu. Toutefois si vous les sélectionnez manuellement comme je le fais plus bas, Eclipse les reconnais car l’erreur de dépendance disparait.

 Installation d’Eclipse et des plugins

- A partir de Synaptic, sélectionner “eclipse-base” et prendre en plus “eclipse-source”. Ce dernier n’est pas sélectionné automatiquement et génère des erreurs de dépendance plus tard si on ne le prend pas. Si vous passez par “/ Applications / Ajouter des applications /” il faudra aussi revenir dans Synaptic ajouter ce paquet.

- Très IMPORTANT. Quand vous passez par Synaptic pour installer Eclipse, vous devez toujours lancer Eclipse en root pour installer des plugins. J’ai mis du temps à le comprendre car les messages d’erreurs Java que vous avez lors de l’installation des plugins ne font pas référence à un problème de permission ! Si vous avez installé Eclipse à partir d’une archive dans votre répertoire vous n’avez pas ce problème.

- Lancer Eclipse en root par la ligne de commande :

Encore une fois ceci est nécessaire uniquement pour l’installation des plugins et une installation d’Eclipse par Synaptic.

IMPORTANT : Au démarrage d’Eclipse, vous obtenez chaque fois une fenêtre comme celle-ci : vous demandant de choisir un espace de travail (workspace). Si vous ne savez pas encore à quoi il sert ni où le mettre [2], il faut surtout pour l’instant éviter de cocher la case “…do not ask again”. Ensuite il faut faire attention de choisir un workspace différent si on est en root où pas car Eclipse ne propose pas forcément celui correspondant à l’utilisateur l’ayant exécuté. Pour l’instant, choisissez

si vous êtes en root et

autrement, sinon vous obtiendrez des erreurs de permissions plus tard.

- Aller à l’écran / Help / Software Updates / Find and install / Search for new features to install / Next /

- Sur cet écran “Update sites to visit” on va ajouter tous les sites où télécharger PHPEclipse et ses pré-requis. Cliquer sur le bouton “New Remote Site” pour chaque site à ajouter (la zone Name est uniquement informative) :

  • Name : Eclipse Modeling Framework (EMF)
    URL : http://download.eclipse.org/modelin… [3]

  • Name : Java EMF Model (JEM)-from the Visual Editor Project (VEP)
    URL : http://download.eclipse.org/tools/v…

  • Name : PHPEclipse
    URL : http://phpeclipse.sourceforge.net/u…

  • Name : Web Tools Platform (WTP)
    URL : http://download.eclipse.org/webtool…


    - Ensuite cocher toutes les cases des sites que nous venons d’ajouter ainsi que le site primaire Eclipse.org update site comme indiqué ci-dessous. Le site Graphical Editing Framework (GEF) n’est pas nécessaire.


    - Cocher “Finish”. Vous obtenez une fenêtre vous demandant pour chaque site de choisir le site principal ou unmiroir. Acceptez les choix par défaut, vous arrivez sur l’écran “Updates” :


    - Décochez l’option “Show the latest version…” car nous ne pourront pas installer les plugins les plus récents qui sont pour Eclipse 3.2.

    - Dépliez /Java EMF Model (JEM)…/JEM/ et sélectionnez Java EMF Model 1.1.0.1. Vous avez un message indiquant que org.eclipse.emf (2.1.0) ou compatible est requis comme ci-dessous :


    - Dépliez /Eclipse Modeling Framework (EMF)/. Ici nous devons sélectionner le « feature » org.eclipse.emf (2.1.0) ou compatible. Après tests, il est possible de sélectionner la version la plus récente dans la série 2.1, mais si vous passez en version 2.2 cela ne marche plus. Nous allons donc déplier ensuite /EMF SDK 2.1.2/ et sélectionner Eclipse Modeling Framework (EMF) 2.1.2 comme ci-dessous :
    Comme on peut le voir la dépendance requise a disparue.


    - Dépliez ensuite /Web Tools Platform (WTP)/Web Tools Platform (WTP) 1.0.x maintenance/ et cochez Web Standard Tools (WST) SDK 1.0.1.v200602130105. Vous avez un message indiquant que org.eclipse.xsd (2.1.1) ou équivalent est requis comme ci-dessous :


    - Dépliez /Eclipse Modeling Framework (EMF)/EMF SDK 2.1.2/ et cochez XSD Schema Infoset Model 2.1.1 comme dans l’image ci-dessous : Nous voyons qu’il nous manque maintenant le “feature” org.eclipse.gef (3.1.1) ou équivalent.


    - Dépliez /Eclipse.org update site/GEF 3.1.1/ et sélectionnez Graphical Editing Framework 3.1.1 comme ci-dessous : Ah, il n’y a plus de dépendances requises, on peut donc maintenant sélectionner PHPEclipse.


    - Dépliez /PHPEclipse/PHPeclipse releases (Eclipse 3.1)/ et cochez PHPeclipse 1.1.8.


    - Ouf, on peut enfin cliquer Next pour passer à l’installation ! Un résumé de ce qui va être installé est affiché.

Votre installation est terminée, nous avons installé le minimum nécessaire pour programmer correctement en PHP. Il ne vous reste plus qu’à vous documenter sur l’environnement de travail et à lire le guide de PHPEclipse !

Notes

[1] Software Development Kit

[2] Je vous conseille de lire l’excellent PHPeclipse User Manual , en anglais seulement.

[3] J’ai eu beaucoup de mal avec ce site qui semble ne pas répondre régulièrement. En cas d’erreurs, essayez http://download.eclipse.org/tools/e…
ou http://www.mirrorservice.org/sites/…. Le problème : si l’url principale ne répond pas, vous n’avez même pas l’occasion de sélectionner un autre miroir.

Répondre à cet article | RétroLiens :0


Répondre à cet article